Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 710
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0361
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
710

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYUOS

trant ainsi son épaisseur. Elle commence à être façonnée sur l'autre
bord par quelques retouches qui ont enlevé une partie du cortex. La
face opposée est encore complètement recouverte de cortex.

La figure 18 montre une plaquette de silex ayant été façonnée à grands
coups assez réguliers. C'est un fragment d'une ébauche grossière de
grand couteau

La fignre 19 montre un stade un peu plus avancé. Le travail de façon-
nement a enlevé tout le cortex sur une face, partiellement sur l'autre,

Fig. 19. — Fragment d'ébiuche de Fig. 20. — Hase de couteau brisé vers la Bu

couteau uu peu plus avancée. (2/3 gr. nat.) de sa fabrication. (Or. nat.)

au moyen de larges éclats très plats; d'autres éclats sur les bords ont
régularisé la pièce. Une cassure l'a brisée et dès lors elle a été aban-
donnée.

Sur une pièce le travail est plus avancé, au moins sur une des faces,
car l'autre est encore complètement recouverte par le cortex. Sur la face
retouchée la pièce est presque complètement terminée, et a l'aspect des
autres couteaux mais avec une plus grande largeur. La pièce a été brisée
à sa partie inférieure et par suite rejetée avant que l'autre face ait pu
être façonnée. Celte fort intéressante pièce montre bien le mode de
procéder des tailleurs de silex égyptiens, au moins dans quelques cas.

Ils façonnaient d'abord une face à peu près complètement, puis pas-
loading ...