Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 715
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0366
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYUOS

715

dent qu'il s'agit de pièces d'usage et non plus de pièces votives. Elles
sont, comme nous l'avons vu, identiques à celles de nos stations paléo-
lithiques. C'est là un rapprochement qui avait d'ailleurs été déjà fait.
Sont-elles de la même époque que les beaux couteaux et les pointes de
flèche ? Sont-elles les outils communs, tandis que les couteaux n'au-
raient été que des pièces de luxe fabriquées uniquement dans un but
religieux ? Tout cela nous l'ignorons. Cependant on peut faire remarquer
(jue la matière première est la même pour les pièces et les couteaux
(les pointes de flèches sont en matières bien plus siliceuses, le silex
argileux des autres pièces n'aurait pu être retouché aussi finement). Le
mode de travail est aussi habile et aussi fin pour les pièces d'usage que
pour les grands couteaux. Rien n'empêche donc de les considérer
comme étant de même époque, sans toutefois pouvoir l'affirmer.

En somme, ainsi qu'on vient de le voir, l'étude systématique et minu-
tieuse des belles séries de silex recueillies par M. Amélineau peut
fournir d'intéressants renseignements. Je suis heureux d'avoir pu l'en-
treprendre grâce à l'amabilité de M. Amélineau, qui a bien voulu me
confier ces précieuses pièces et me les laisser tout le temps nécessaire,
grâce aussi au talent de mon ami Frémont, qui a bien voulu photo-
graphier pour moi ces belles pièces en surmontant les très grosses diffi-
cultés que présentaient leurs reproductions, enfin grâce aussi au soin
qu'a mis M. Ruckert à faire les clichés typographiques, soigneusement
tirés ensuite par M. lirodard.

Grâce à cet ensemble d'efforts, nous avons pu présenter aux lecteurs
de la Revue de l'Ecole d'anthropologie ces belles pièces avant leur dis-
persion déjà réalisée pour les pointes de flèche et qui le sera bientôt
pour les autres spécimens. Leur image est au moins fixée avec les
quelques observations qu'elles ont pu me suggérer.

L. Caimtan.
loading ...