Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 722
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0373
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
722 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

quartz hyalin ou en quartz plus ou moins laiteux facilement reconnais-
sablés et d'un travail d'ailleurs admirable : régularité, polissage parfait
et souvent assez grande minceur.

Il m'est resté ainsi quinze types de roches dures (toutes sauf une
rayant l'acier) et ayant des aspects différents. Il y a là évidemment un
spécimen de la plupart des roches employées pour la confection des
vases préhistoriques. Mais tous n'y sont pas représentés. 11 y avait à la
première vente de la collection Amélineau de forts jolis vases entiers
dont lamatière première ne se rapprochait de celle d'aucun de ceux-ci :
soit brun rouge, soit verdâtre, soit translucides. Mais comme il n'y avait
pas de fragments de ces vases, il a été impossible d'en faire (aire des
coupes.

Ces 15 coupes ont été examinées par M. Cayeux, l'éminent pétro-
graphe de l'École des Mines, qui a bien voulu me remettre une liste de
ses diagnoses que je reproduis textuellement.

Pour que ces déterminations puissent être utilisées, je ferai précéder
chacune d'elles d'une courte description macroscopique du fragment
de vase. Les roches sont rangées dans un ordre logique.

N* I. Syénite à amphibole. — Cette roche renferme très peu d'amphi-
bole. Elle est presque uniquement constituée de feldspath. Elle est très
répandue en Crète et dans la Méditerranée orientale.

Les syénites sont des roches granitoïdes composées surtout d'orthose
(feldspath potassique) et d'amphibole hornblende.

Les fragments de vases façonnés dans cette belle roche sont translu-
cides, blanc grisâtre ou verdâtre par places avec piqueté ou traînées
noires disséminées dans la pâte. De nombreux vases, souvent minces
(3 à 4 millimètres d'épaisseur par places), ont été fabriqués avec cette
roche parfaitement taillée et polie.

.V II. Hoche très altérée probablementpegmato-syénite. — La pegma-
tite est composée de divers feldspaths (orthose et microcline) et de
quartz. La roche ici indiquée est intermédiaire entre la syénite et la
pegmatite.

Macroscopiquement, c'est une roche blanche opaque, avec marbrures
vert foncé et taches noires et fines, traînées vert pâle dans la pâte
blanche.

N° III. Diorite typique (roche très répandue en Crète et dans la Médi-
terranée orientale). — La diorite est composée, d amphibole hornblende
et d'oligoclose (feldspath calcosodique) souvent en quantités à peu près
égales.

La roche examinée sur les fragments de vases bien polis montre une
loading ...