Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 723
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0374
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

723

pâte blanc grisâtre légèrement translucide sur les bords et remplie
d'un piqueté de petits points noirs verdâtres soit isolés, soit réunis en
amas.

Ils sont très nombreux, si bien que ces éléments foncés occupent à
peu près la même surface que la pâte blanc gris de la roche qui appa-
raît entre eux.

N° IV. Diorite quorlzifère (très répandue en Crète et dans la Méditer-
ranée orientale). — Même composition que la précédente, mais les
grains de quartz qu'elle renferme donnent un aspect plus grenu à la
roche.

La surface des fragments de vases est donc notablement moins lisse
que dans les autres échantillons. Quant à l'aspect il est analogue à celui
de l'échantillon précédent, sauf que les cristaux noirs d'hornblende sont
beaucoup plus rares et que par suite la pâte blanc verdâtre apparaît sur
de bien plus grands espaces; on peut, à l'œil nu, y distinguer les cris-
taux de quartz et ceux de feldspath.

V. Diorite quartzifère très altérée (commun en Crète et Méditerranée
orientale). — Même composition que la précédente. Macroscopiquement
cette roche est pourtant plus fine que la précédente, elle a pu se polir
fort bien. Son aspect est moins grenu, on peut distinguer des amas noirs
d'amphibole, les espaces clairs intermédiaires à quartz translucides et
à feldspath blanc laiteux. En outre toute la roche est parsemée de petits
grains blancs se détachant sur le fond blanchâtre ou noir verdâtre.

N° VI. Diorite opliilique (répandue en Crète et dans la Méditerranée
orientale). — L'amphibole devient prédominante et sert de ciment aux
feldspaths.

A l'examen macroscopique la pâte de la roche est en effet noire et
les feldspaths apparaissent comme des taches assez larges, irrégulières,
blanc verdâtre, disséminées dans cette pâte.

N° VII. Gabbropassant à la diorite (répandu en Crète et dans la Mé-
diterranée orientale). — Les gabbros sont des roches granitoïdes com-
posées de feldspaths calcosodiques et de pyroxène (surtout de la variété
(Hallage).

L'aspect rappelle celui de la roche précédente. C'est une pâte noire
de pyroxène et hornblende sur laquelle tranchent des niasses blanches
(quartz et feldspath) plus ou moins larges à contours rectilignes et en-
veloppant souvent un amas noir plus ou moins rectangulaire.

N° VIII. Gabbro (très répandu en Crète et dans la Méditerranée
orientale). — Composition : feldspaths calcosodiques et pyroxène (Hal-
lage.
loading ...