Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 733
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0384
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 733
TABLEAU [II. —i Indices sériés par ordre de croissance.

CÉIWIAL1QUE

HAUTEUR
L\KOEUR

HAUTEUR
LONGUEUR

ORB1TAIIIE

NASAL

PROGNATHISME 1 j

66

81

68

89

44

31

73

92

68

90

44

87

14

92

69

92

45

87

75

92

72

94

48

87

76

93

72 -

97

48

88

78

93

73

100

48

88

78

93

73

100

49

92

79

94

74

100

50

93

80

101

74

108

50

94

80

108

76

125

56

96

81





129

61

96

renciés pour que plusieurs épreuves, faites à des époques éloignées,
aient toujours été concordantes. Ces trois types répondent assez bien à
ceux que décrit le Dr Verneau'. Le premier a une forme pentago.iale
très marquée, due à une saillie considérable des bosses pariétales et
du sus-occipital arrondi et globuleux. Ce sont les crânes marqués de la
lettre V dans le tableau IV. C'est un type très particulier et qui se dis-
tingue facilement des races méditerranéennes que je connais. Je n'en
dirai pas autant du deuxième groupe dont les bosses pariétales et fron-
tales sont effacées, la courbe antéro-postérieure régulière (crânes E du
même tableau).

Enfin un seul crâne, peut-être deux, restaient à part (F, tab. IV). Les
bosses frontales et pariétales sont complètement eflacées, le frontal est
large, les apophyses zygomatiques beaucoup plus arquées que chez les
autres, la mâchoire est forte, la voûte palatine très peu profonde. On le
mêlerait à des mésaticéphales français (son indice est de 78) que je ne
me chargerais sûrement pas de le retrouver.

Avons-nous affaire à de véritables groupes ethniques, ou à des varia-

1. Le prognathisme est calculé en prenant comme poinl de départ l'union du voiner
avec I apophyse bastlaire et en comparant entre elles les distances qui le séparent du
nasiou et du point alvéolaire.

2. Bulletin de la Société dAnthropol., Paris, 1898, p. 614.
loading ...