Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 7
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0026
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Sujet de la Planche deuxième,

Priam, après avoir relevé les murs de Troie, y
régnait paisiblement depuis douze années. Il avait
rendu ses états les plus florissans de l'Asie, lorsque
Paris , l'un de ses enfans , se rendit à Sparte, enleva
l'épouse du roi Ménélas, la fameuse Hélène, et la con-
duisit à la cour de Priam. Cette violence causa un sou-
lèvement général dans toute la Grèce ; ses rois se li-
guèrent contre Troie ; et, après dix ans de siège , ils la
saccagèrent de fond en comble.

Achille, le plus vaillant des héros grecs, avait vu
Patrocle tué dans le combat par Hector. Il court aux
armes, attaque le meurtrier de son ami, le défait,
traîne trois fois son corps, attaché par les pieds à son
char , autour des murailles de Troie et du tombeau de
Patrocle, et le rend ensuite aux larmes de Priam.

On a proposé, pour sujet du grand prix de Sculp-
ture, en l'an 8, l'instant où Priam, après avoir tra-
versé le camp des Grecs , et pénétré jusque dans la
tente d'Achille, se précipite aux pieds du vainqueur,
le supplie de lui rendre le corps d'Hector privé des
honneurs funèbres , et ne veut quitter l'attitude humi-
liante où l'a porté l'amour paternel réduit au déses-
poir, que lorsqu'il aura fléchi le fils de Pélée. Ce jeune
héros, dont la veugeance est satisfaite , se laisse toucher
par les larmes du vieillard. Son cœur s'ouvre à la pitié j
il accorde à Priam les restes sanglans de son fils.

Les bas-reliefs des concurrens ayant été exposés
dans une des salles de l'Ecole, les juges ne pensèrent
pas qu'il y eût lieu d'accorder un premier prix : ils en
décernèrent deux seconds. Norblin , né prussien, élève
loading ...