Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 18
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0042
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *8 )

Cet admirable tableau, l'un de ceux qui honorent îe
plus, et qui honoreront toujours l'école française, renw
porta, l'année dernière, au jugement du jury des arts,
le premier prix de la première classe : il avait été déjà
couronné publiquement par les artistes, par les concur-
rens mêmes de Guérin ; les poètes le chantèrent à l'envi ;
et si quelque chose peut ajouter à la gloire du peintre,
c'est la modestie , l'extrême embarras avec lequel il
reçut tant d'éloges et de marques de distinction.

Les artistes réunis présentèrent alors au directoire une
pétition, par laquelle il était invité à faire l'acquisition
de ce chef-d'œuvre, dans la crainte qu'il ne passât chez
l'étranger.Qn ne sait par quelle fatalité de circonstances
le gouvernement, qui a acheté les tableaux de plusieurs
artistes, négligea do retenir celui-ci. Il appartient au-
jourd'hui à un particulier (*). Bouillon, peintre, pen-
sionnaire de la république, à l'école nationale des arts,
en a fait un dessin ; et M Blot, connu par la grâce et la
netteté de son burin , s'occupe, depuis quelque temps,
de transmettre et de multiplier, par la gravure, ce bel
ouvrage, l'un des plus précieux de l'école moderne.

Si la faible et légère esquisse , que l'on offre ici, est
loin de donner une juste idée des beautés de l'original,
elle pourra du moins faire connaître la composition , la
disposition de l'ensemble, à ceux qui n'ont pas vu le
tableau , et en rappeler le souvenir touchant à ceux qui
l'ont admiré. Cette planche a été exécutée d'après un
dessin tracé par l'auteur même de Marc-us Sextus.

M. Decretot, de Louyiers.
loading ...