Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 19
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 19 )

Sujet de la Planche huitième.

Ces deux groupes d'enfans^dans des encadremens
pirculaires , exécutés, l'un par Prud'hon, l'autre par
Guérin , ont été peints au plafond de la salle du Lao-
coon, dans le Musée des antiques. Le premier offre une
allégorie relative aux arts du dessin , dont on aperçoit
divers attributs : le second représente un génie tenant
une couronne de lauriers , et recevant, des mains d'un
autre génie, la couronne de l'immortalité.

Ces deux tableaux peints à l'huile, dont le premier
surtout fait honneur à Prud'hon , artiste recommanda-
ble par la grâce de ses compositions et la suavité de son
pinceau , ne sont pas les seuls que l'on ait exécutés pour
la restauration de la salle du Laocoon. Heunequin,
Pevron et Lethiers y ont été employés ; et leurs ouvra-
ges ont eu autant de succès qu'on pouvait en attendre
d'artistes connus par un talent distingué, mais peu ha-
bitués à la position pénible et fatigante à laquelle ils ont
été assujettis pendant le cours de leur travail.

Quoique aucune des gravures, d'après les statues de
la galerie des antiques, ne doivent paraître avant la
première livraison du trimestre prochain; si les bornes
de cette feuille le pouvaient permettre, ce serait ici le
lieu de donner un aperçu de ce magnifique Musée, ou-
vert au public depuis le 18 brumaire dernier.

Quel intérêt, quelles ressources les artistes et les ama-
teurs ne trouveront-ils pas désormais dans cette réunion
des plus beaux restes de l'antiquilé;réunion telle qu'on
ne la rencontrait pas même à Rome où ils étaient, pour
la plupart, disséminés dans différens Musées ? Nul
Français ne pouvait jouir de la vue de ces monumens,
loading ...