Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0047
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Sujet de la planché neuvième.

Priam 5 aux pieds d'Achille , vient lui demander le
corps d'Hector. C'est le rriême sujet que celui de lâ
planche II. On verra sans doute avec quelque intérêt g
les compositions de deux concurrens. On aura quelque
plaisir à les comparer, à juger la manière dont l'un et
l'autre ont rempli le programme, ïieck, élève de
David (*), est l'auteur de ce bas-relief, et a obtenu, de
même que Norblin, un second prix. On sait qu'il n'y a
point eu de premier prix à ce concours.

Les moyens qu'offre la sculpture de bas-relief, étant
moins variés que ceux delà peinture, ces deux ouvrages
ont dû nécessairement avoir, quant à la disposition ,
quelque rapport entre eux. En effet, même nombre de
figures , même style dans les ajustemens , même choix
dans les accessoires. Le dessin de celui-ci ne manque
pas de caractère, mais peut-être trouvera-t-on moins
de légèreté , moins de souplesse dans les formes, moins
d'abandon dans la figure de Priam , qu'on a pu le remar-
quer dans le bas-relief de Norblin. Ces motifs ont dû
établir une sorte d'avantage en faveur de celui-ci. Au
surplus,les ouvrages de deux jeunes artistes qui ont eû
à peu près le même sort, n'ont peut-être pas offert une
supériorité bien déterminée.

Outre le concours du grand prix de l'école , il y en à
plusieurs autres ; l'un de dessin , d'après le modèle nu i
douze médailles sont distribuées tous les ans à ceux qui

(*) Cette particularité prouve que tous les arts d'imitation ont lo
même but, sont fondés sur les mêmes principes, quelque diffé^
tence qu'il y ait entre les moyens d'exécution,

i, 0
loading ...