Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 40
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(4o)

juger sî l'auteur du projet a rempli la tâclie qu*iî s*esÈ
imposée.

Au centre de la place de la Concorde , dont on con-
naît l'étendue , il élève une masse circulaire, en forme
de soubassement. Ce soubassement offre la série des dé-
partemens continentaux, représentés par autant de figu-
res de demi-relief Elles se tiennent toutes par la main,
et forment une chaîne continue autour du monument.
Dans l'ordonnance de ces figures, l'auteur du projet a
voulu exprimer la division politique de la France,ainsi
que la force et l'union du peuple qui l'habite. Cet em-
blème ingénieux était commandé par le nom même de
la place destinée à recevoir le monument.

Le stylobate, qui règne au dessus du soubassement,
est destiné à recevoir des inscriptions à la gloire des
armées françaises. La rédaction en sera confiée sans
doute à l'Institut national*

Sur un riche piédestal, s'élève la colonne proprement
dite. Destinée à fixer l'admiration des générations futu-
res , elle doit, par sa masse et la dureté de la matière ,
braver l'outrage des siècles multipliés. Pour conserver
sa simplicité, pour donner au monument un caractère
plus majestueux , cette colonne sera entièrement lisse 5
et ne recevra d'ornemens qu'à sa base et à son chapi-
teau. Le monument, dont le modèle a dans sa hauteur
167 pieds (mesure ancienne )<. sera couronné par une
figure de la république. Cette statue sera exécutée en
bronze, ainsi que tous les ornemens. On n'emploiera
pour les autres parties que des granits et des marbres
de France.

1
loading ...