Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 44
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 44 )

tionale, érigée dans les mêmes proportions propesées pour l'ext>~
culion au centre de la place de la Concorde , sur le prolongement
de l'axe du palais et du jardin des Tuileries et de la promenade-
des Champs-Elysées.

Comme l'intention du gouvernement et le désir de l'artiste , en.
érigeant ce modèle , ont été de recueillir le plus grand nombre
d'observations possible, avant de se livrer à la dépense considé-
rable de cette exécution, nous allons rapporter non seulement
notre sentiment particulier, mais aussi celui d'un grand nombre
d'artistes et d'hommes instruits, dont nous avons entendu les dis-
cussions , ou qui les ont fait connaître dans les journaux.

L'estime que nous avons pour le talent bien reconnu de M.
Moreau , nous fait, en cette occasion, un devoir de la plus en-
tière franchise sur le monument qu'il expose à la censure publique.

Beaucoup de personnes commencent par blâmer cette dépense
du modèle en grand, et la regardent comme inutile.

Loin d'être de leur avis , nous pensons , au contraire , que
jamais dépense n'a été plus sagement autoiisée , et que tous les
objets de décoration publique , de quelque importance, devraient
être ainsi jugés d'avance sur des modèles en grand , dont la dé-
pense est toujours très-peu de chose en comparaison de c<tlie
d'une exécution solide, pendant laquelle plusieurs tàtenneraens
un changemens dispendieux sont alors épargnés.

11 faut bien peu de ces changemens , de doutes ou d'irrésolu-
tions , pour ne pas dépenser inutilement au moins le soixantième
de ce que peut coûter le monument, et l'artiste n'a pas cet avan-
tage inappréciable de recueillir l'opinion publique, et de pouvoir,
surtout, se juger soi-même, avant de léguer un grand ouvrage à
la postérité.

On a donc , en dépit de tous les raisonnemens possibles ,
économisé les deniers publics, et tendu à la plus grande perfection,
en exécutant d'abord le modèle en grand, qui fait le sujet de
notre examen.

Passons à la composition du monument, et à sa situation.

La colonne est à la fois lourde et petite, s'écrie-t-on de toute
part; la masse énorme des soubassemens obstrue le beau point-
de-vue de l'allée des Champs Elysées , et de toutes les arrivées
de la place, et détruit l'effet de l'objet principal.

La suite aux numéros prochains.
loading ...