Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 49
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(49)

Sujet de la Planche vingt - troisième.—< Le centaure
Chiron enseigne à Achille Vart de lancer des flèches.

Aussitôt après la naissance d'Achille, fils de Thétis
et de Pélée, sa mère le plongea dans le Styx , pour le
rendre invulnérable , et le confia au centaure Chiron ,
recommandable par ses connaissances et son habileté
dans la médecine, dans la musique, dans l'art de la
guerre. Ce demi-dieu , fils de Saturne et de Phillyre,
s'étant fixé à la cour de Pelée , s'attacha particulière*
ment à l'éducation du jeune Achille ; il le nourrit de
moelle de lions , d'ours , de tigres, et le forma aux
combats.

C'est sur ce tableau, connu sous le nom de YEduca«
tion d'Achille, et dont la planche 23.e offre une légère
esquisse, que Regnault se présenta, en 1783, à TAca-
démie royale de peinture, où il avait été agréé l'année
précédente. Ce tableau fut exposé la même année , au
salon du Louvre, et l'auteur fut comblé d*éloges. En
effet, l'élégance et la pureté du dessin, la fraîcheur, la
vigueur du coloris, la grâce du pinceau , se trouvent
réunies dans ce bel ouvrage, l'un des plus heureux que
la peinture eût offert, à une époque où les arts d'imita*.
tion prenaient un nouvel essor. On admira le jeune
Achille , conduit par Chiron dans un désert aride, asile
des bêtes féroces. Déjà il a renversé un lion , et venant
de découvrir une proie nouvelle, attentif à la voix, aux
mouvemens de son gouverneur, il cherche à saisir les
moyens de ne lancer au monstre que des traits assurés,
Aux pieds du centaure et du jeûne fils de Pelée, on,
aperçoit la lyre qui charmait leurs loisirs.
1. i3

/
loading ...