Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 51
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0092
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( Si )

Planche vingt-quatrième.

Eigure allégorique , représentant la République franr
çaise. Elle est couronnée de laurier : son costume se
compose d'une tunique longue et d'un manteau. Elle
est armée d'une pique et tient dans sa main gauche des
épis de blé,symboles de l'abondance et de la prospérité.

Le modèle de cette figure , qui a 14 pieds de hauteur,
a été exécuté par Espercieux, et termine provisoire-
ment la colonne nationale 5 la statue qui doit couronner
pe monument, sera exécutée en bronze.

Fin des observations sur la Colonne nationale.

L'ensemble des Tuileries et des Champs-Elysées est calculé sur
les plus grandes dimensions. On a élargi la grande allée , pour
faire jouir la vue de toute cette étendue. Si vous portez à l'horizon ,
au sommet de la place de l'Etoile , la colonne nationale , elle se
grandira de toute la hauteur du terrein; et, soit que veus y laissiez
tous ses soubassemenssoit que vous vous contentiez d'un seul ,
en augmentant un peu le diamètre de la colonne, elle terminera
heurensement cet espace au-delà duquel la vue ne peut guère
porter. Que l'on arrive alors du côté de Neuilly , ou que l'on
sorte de Paris par l'avenue des Champs-E!}rsées , sa masse se dé-
coupera sur le ciel, sans dérober la perspective d'aucune pro-
menade, d'aucune architecture. L'œil n'aura rien à regretter,
parce qu'il n'aura rien perdu, et il aura acquis, au contraire, à
l'extrémité delà ligne , un monument triomphal du plus grand effet.

Vainement objectera-t-on que ce monument serait alors hors
de Paris. Quel est l'étranger qui, l'apercevant des Tuileries, ne
franchisse bientôt cette distance pour en aller admirer de près
les détails? Qui empêche, d'ailleurs, de mettre cette place dans
Paris, en portant la barrière à la partie opposée de la circonfé-
rence, et en formant un amphithéâtre de gradins entre ces nou-
veaux pavillons et les anciens, qui, tous, seraient couronnés de
trophées ou de groupes colossaux.?
loading ...