Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 52
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( fia )

Peut-être aussi pourrons nous vojr avant peu cette belle routa
de Paris à Neuiily . bordée de monumens funèbres , érigés eu
l'honneur des grapds hommes , comme la voie Appia en montre
encore au voyageur qui la parcourt avec admiration. C'est au moins
le vœu de beaucoup d'artistes.

Il ne faudrait an milieu de la place de la Concorde, si l'on
plaçait la colonne à l'Etoile , qu'une fontaine jaillissante, dont le
bouillonnement rafraîchirait l'air , et dont la nappe transparente
ne serait qu'un voile léger interposé , en un point seulement, sur
cette ligne , pour en couper l'uniformité ; mais , si l'on veut
absolument que la place soit décorée de la colonne nationale, un
seul* piédestal et quelques marches lui suffisent, et, comme il ne
serait pas plus fort que n'était celui de la statue équestre qu'on y
voyait autrefois , personne ne se plaindra qu'il bouche la vue ,
puisqu'on ne faisait point ce reproche au monument de Bouchardon.
loading ...