Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 65
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
>

Sujet de la Planche tren te-unième. —■ La Sainte-Famille »
d'après le tableau peint par Raphaël Sanzio.

Ce tableau où Raphaël a représenté la Vierge et l'En-
fant Jésus, accompagnés de S. Joseph ? de S. Jean, de
Sainte Elisabeth et de deux Anges qui répandent des
fleurs ? est du petit nombre de ceux qui sont entière-
ment de la main de ce maître (*),et l'un des plus beaux
qu'il ait faits 5 il le peignit pour François I.er. Ce tableau
a été longtemps.au cabinet de Versailles, et fait main-
tenant partie des richesses du Musée central.

Le tableau de la Sainte-Famille est d'une ordonnança
si noble, d'une manière si forte, et en même temps si
gracieuse , qu'il n'est pas inférieur au S. Michel, peint
par le même auteur, ni à la Transfiguration que l'on
regarde comme son chef-d'œuvre,

Entre les perfections que l'on trouve réunies dans,
cette admirable composition , on remarque, sur le visaga
de la Vierge , cette douce sagesse , ce sentiment de pu-
deur et de modestie qui la caractérise, et que Raphaël
sut toujours exprimer avec une grâce particulière. Le
petit, Jésus a cette candeur naïve qui fait le charme de
l'enfance , ses regards , son sourire, toute son altitude,
annoncent la tendresse filiale. Les autres personnages
ont le degré de noblesse, d'énergie et de suavité qui
leur convient.^

Raphaël Sanzio naquit à Urbain, l'an 1483, le joui'
du vendredi saint, et mourut, à pareil jour , en x$20i

(*) Raphaël se fit aider par ses élèves clans ses immenses tra-
vaux. Il lui eût été impossible de les exécuter lui seul; mais i
en arrêta toujours la composition et le trait,

I, 17
loading ...