Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( ?s >

Planche trente - cinquième.

Ce tableau, peint par le Guide, et l'un des quatre que-
cet artiste a faits pour retracer les travaux d'Hercule ,
représente le centaure Nessus, fils d'Ixion et de la Nue,
qui , venant d'offrir ses services à Hercule , pour porter
au-delà du fleuve Evène , Déjanire , fille d'OEnée , roi
d'Etolie, profite de ce moyen pour enlever la princesse.
Son amant pénètre le dessein du ravisseur 5 et, de la
rive opposée , il lui lance un trait empoisonné.

L'enlèvement de Déjanire est un des plus beaux ta-
bleaux du Guide 5 on y remarque un bon goût de dessin,
une expression vraie, un pinceau moelleux et facile.

Eils d'un joueur de flûte , Guido Reni naquit à Bo-
logne en 1575. Son père , qui l'avait destiné à la musi-
que, voyant que cet art avait pour lui moins de charmes
que celui de la peinture, le plaça chez Denis Calvart,
peintre flamand. Le jeune élève passa ensuite sous la
discipline des Caraches, et ne fut pas longtemps sans se
distinguer par ses ouvrages. Ses talens excitèrent la ja-
lousie des meilleurs peintres , et surtout du Caravage ,
qui jouissait alors d'une haute réputation. Mais si le ta-
lent du Guide lui fit des envieux, il lui procura aussi des
protecteurs. Le pape Paul V, qui prenait un plaisir sin-
gulier à le voir peindre, et le prince Jean-Charles de
Toscane le comblèrent de témoignage d'estime et de
présens.

Le Guide, doué d'une facilité prodigieuse, eût pu
finir ses jours au sein des honneurs et de la fortune, si
dans un âge avancé, la passion du jeu ne l'eût détourné
du travail, et si les pertes qu'il y faisait n'eussent absorbé
les fruits de son application. Eorcé de travailler avec ra->
1, 19
loading ...