Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 77
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0131
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C il )

Planche trente—septième. —- Le S. Jérôme du Corrège-,

Ce célèbre tableau , qu'on admirait autrefois dans
l'église de S. Antonio-del-Fuoco , ensuite dans l'acadé-
mie à Parme , est maintenant en France, dans la galerie
du Musée central, et regardé comme le chef-d'œuvre
du Corrège. Mais cette composition, au lieu d'un trait
historique, n'offrant qu'une réunion de personnages
béatifiés et qui ont vécu dans des temps différens, il est
inutile d'en donner la description. Le sujet s'explique
suffisamment, au moyen de la gravure. La Vierge , S,
Jérôme présentant un livre à l'Enfant Jésus, la Made-
leine , deux anges , etc. Cependant on ne doit pas accu*
ser le peintre d'anachronisme 5 par esprit de dévotion ,
les personnes qui commandaient ces sortes de tableaux
les voulaient ainsi.

La vie à?Antonio Allegri, surnommé le Corrège, et
sur lequel on a peu de détails , offre une particularité
remarquable. Ce grand peintre , né à Corregio , dans le
Modénais, en 1494 ,reçut de la nature le génie de son
art, et ne dut qu'à lui seul le talent sublime qui le meî
au premier rang. Il n'a point eu d'égal dans les belles
parties qui distinguent ses ouvrages. 11 ne vit ni Rome
ni Venise : privé du secours de l'antique et de l'étude
des grands maîtres,il peignit presque toujours à Parme
et dans la Lombardie. Il est le fondateur de cette der-
nière école.

Son pinceau est celui des Grâces, Une ordonnance
vive et féconde, un grand goût de dessin, une expression
délicate et vraie, un coloris enchanteur et vigoureux,
une harmonie exquise , et surtout cette intelligence du
flair-obscur, qui donne de la rondeur et du relief au^
J. m
loading ...