Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 79
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0134
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 79 )

Planche trente-huitième. — Elévation d'une Colonne ci
ériger aux Victoires nationales, sur le terre-plein dit
Pont-Neuf, proposée au Corps législatif en l'an 6 } pat
le C. Poyet , architecte des bâtimens civils.

Cette colonne devait être dans les mêmes proportions
que celles du temple de Minerve à Athènes, et avoir
104 mètres ( 3ia pieds) de hauteur sur 14 mètres de dia-
mètre ; l'auteur du projet pensant que cette proportion
lui donnerait davantage le caractère qui convient à un
tel monument. Sa base est composée d'une colonnade
circulaire , formant le temple de la Victoire-, son fût,
décoré de boucliers et de couronnes civiques : le chapi-
teau de la colonne formerait un observatoire propre aux
études astronomiques et aux expériences physiques : on
y arriverait par un escalier à double rampe , une pour
monter, l'autre pour descendre; et de cinq en cinq
marches on trouverait une petite salle pour pouvoir, en
se reposant, observer Paris et ses environs, à la hauteur
où l'on se trouverait ; de sorte que l'on arriverait au
sommet de la colonne, pour ainsi dire , sans s'en aper-
cevoir. Au moyen de ces petites salles, qui seraient
éclairées chacune par deux boucliers dont les ornemens
découpés seraient sans fond, on pourrait, aux fêtes
publiques, et à l'instar de l'illumination du dôme de
Saint-Pierre à Rome, éclairer en un instant toute cette
colonne : le trépied qui la surmonte servirait de fanal 5
on l'apercevrait à de grandes distances , et cette lumière
éclatante, répétée sur la rivière, offrirait un spectacle
unique.

Le ministre de l'intérieur ayant soumis F examen de
ce projet au conseil des bâtimens civils et à celui des
loading ...