Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 80
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0135
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 8° )

ponts et chaussées, il eut l'approbation de l'un et de
l'autre. Le dernier calcula même la dépense de cette
construction , qu'il ne porta qu'à un million.

Le C. Poyet eut l'avantage de présenter son projet au
général Bonaparte, avant son départ pour l'Egypte ; il
en parut si satisfait , qu'il promit de se charger de lui
procurer les fonds nécessaires pour son exécution, aussi-
tôt que cet artiste aurait obtenu du Corps législatif la
concession du terre-plein du Pont-Neuf ; il demanda
même au C. Pojet que les statues des généraux Dugo-
mier, Marceau, Hoche etLaharpe, fussent placées sur
les quatre coins du chapiteau de la colonne.

Ce projet, présenté au directoire exécutif, et envoyé
par celte autorité au Corps législatif, pour prononcer
sur la concession du terrein , fut accueilli du Conseil
des cinq-cents qui nomma, à cet effet, une commission
spéciale. Le rapport de celle-ci lui fut favorable ; mais
plusieurs membres du conseil ayant prétendu qu'il n'é-
tait pas de la dignité de la nation de laisser élever , par
une société particulière, un monument de cette impor-
tance, le Conseil des cinq-cents ajourna la proposition,

P.
loading ...