Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 87
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(«7 3

Planche quarante-deuxième.— Œdipe enfant, sawé par

un berger.

Laïus , roi de Thèbes, effrayé par la prédiction de
l'oracle, qui lui avait annoncé qu'il périrait delà main
de son fils, crut se soustraire à sa destinée, en ordon-
nant la mort d'OEdipe. Aussitôt après sa naissance, il
le donna à l'un de ses officiers pour le faire périr ; mais
celui-ci, touché de compassion, l'attacha par les talons
à un arbre , et le laissa en cet état. Un berger , passant
par-là, prend l'enfant, le rappelle à la vie, et le porte
à Polybe , roi de Gorinthe : ce prince le fit élever
comme son fils.

Tel est le sujet de ce groupe , dont le modèle de
grandeur naturelle a été exécuté en plâtre par Chaudet,
et est placé maintenant à l'exposition générale du Mu-
sée. Ce bel ouvrage est le plus intéressant de ceux que
la sculpture a offerts cette année , et ne peut qu'ajouter
à la réputation de son auteur. Il est à désirer qu'il
obtienne son exécution en marbre. Un travail précieux5
d'heureux détails perfectionneront cette composition
savante et vraiment capitale, où l'on retrouve le carac-
tère et le style des anciens.

Annonce*

Le Pardon. — Estampe de dix-sept pouces de hau-
teur sur quatorze de largeur, par Urbain Massard fils,
d'après le tableau original et de même grandeur de
Landon , ancien pensionnaire de l'école française des
beaux-arts.

Deux enlans 3 dans leurs jeux, viennent d'étouffer
loading ...