Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 105
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( io5 }

Planche cinquante-unième. — Les Remords d'Oreste r
tableau peint par Hennequin , et exposé au Salon de,
" Van S.

Oreste, fils d'Agamemnon et de Clytemnestre, avait
vu , fort jeune encore, son père assassiné par cette même
Clytemnestre et par Egiste, son amant et son complice»
Electre, sœur d'Oreste , était venu à bout de le sous-
traire à leur fureur , en le faisant retirer chez son oncle
Sirophins, roi de Phocîde, et ce fut là qu'Oreste lia avec
son cousin Pylade, fils de ce prince, cette amitié qui les
rendit inséparables. Mais Oreste brûlait de venger la
mort d'Agamemnon. Devenu grand, il quitte la cour de
Stropbius avec Pylade, entre secrètement dans Mycène,
et n'y est pas reconnu. Visitant avec Pylade les lieux si
chers à son enfance , ils aperçoivent près d'une fontaine
une personne accablée par la douleur. Oreste lui de-
mande des nouvelles d'Agamemnon, de Clytemnestre
son épouse, et d'Electre , leur fille chérie ; il va même
jusqu'à en demander d'Oreste. C'est alors que des larmes
inondèrent les yeux de cette femme, et qu'elle fut re-
connue par Oreste qui, s'étant découvert pour son frère,,
fut bientôt instruit des malheurs de sa famille , et du
mariage de Clytemnestre et d'Egiste. Excité à la ven-
geance par ce récit funeste , il prépare tout pour immo-
ler une reine parricide. Il se glisse dans le temple
d'Apollon, au moment où l'usurpateur du trône et sa
criminelle épouse venaient d'y entrer.Imbus de la fausse
nouvelle de la mort d'Oreste ; dans l'excès de leur joie ?
ils venaient en rendre grâces aux Dieux. Oreste, accom-
pagné de quelques soldats , disperse les gardes , tue
Egiste, et n'écoutant que sa fureur^.. ». déjà Clytem-
u 27
loading ...