Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 114
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( "4 )

de là, son chien dort d'un profond sommeil, et ne
trouble point le silence de cette scène voluptueuse.

Ce tableau est regardé, à juste titre, comme le chef-
d'œuvre de l'artiste, qui le peignit à Rome, en 1792 , et
l'envoya aussitôt à Paris. Il fut exposé, la même année,
au Louvre, dans la galerie d'Apollon, avec les ouvrages
des pensionnaires de l'Académie de France à Rome.
Girodet était de ce nombre.

Le même tableau, exposé au salon de l'an 7. y obtint,
au jugement du jury, composé d'artistes nommés par
les concurrens, le premier prix de la première classe.

Composition, dessin, expression, couleur, effet,
harmonie , grâces d'exécution , se trouvent réunis dans
ce bel ouvrage. Ceux qui s'intéressent le plus à la gloire
de l'artiste, n'ont d'autre désir que de le voir suivre
constamment les principes grands et sévères qui l'ont
dirigé dans son travail. Heureux, si le goût du fini
excessif qui commence à s'introduire parmi nous; ns
vient jamais altérer ses conceptions ingénieuses !

1
loading ...