Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 127
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0206
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( I27 )

Planche soixante - deuxième. — Trois Statues de la
salle des Muses ; galerie des antiques ; Apollon Musa-
gète, Calliope, Clio.

Apollon Musagèle ou conducteur du chœur des
-Muses, est représenté debout, vêtu d'une longue tuni-
que et couronné de laurier ; une chlamyde attachée sur
ses épaules, est rejetée en arrière, et voltige de chaque
côté. Il tient dans ses mains la lyre, ef touche cet instru-
ment dont il semble accompagner les accens de sa voix
mélodieuse.

Celte statue, en marbre grec, a été trouvée à Tivoli
avec celle des Muses; on présume que cet Apollon est
une copie antique de l'Apollon Cytharède, sorti du ciseau
de Thimarchides, et qui, suivant Pline, était placé dans
le portique d'Octavie, à Rome , avec les neuf Muses de
Philiscus. Celles de la galerie des antiques pourraient
bien n'être que des répétitions des Muses que nous
venons de citer.

La tête de cette statue avait été séparée du corps, elle
y a été replacée. Le bras droit et une partie de la lyre
ont été restaurés.

A la droite d'Apollon , Calliope, la Muse de la poésie
épique, est représentée assise sur un rocher.Elle semble
méditer et prête à écrire sur ses tablettes ces vers im-
mortels qui éternisent la mémoire des héros. Son vête-
ment est formé de deux tuniques dont celle de dessous
a des manches boutonnées jusqu'à la moitié du bras,et
d'un manteau jeté sur sesgenoux.

Cette figure fut trouvée en 1774 , à Tivoli , dans la
maison de campagne de Cassius. La tête est rapportée,
loading ...