Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 134
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0216
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i34)

Cléopâtre reine d'Egypte ; mais ayant été défait par
Octave , à la bataille d'Actium , cette princesse trahît
son amant; et, pour conserver sa couronne, essaya de
faire la conquête du vainqueur. Elle fut trompée dans
son espoir, et, pour éviter la honte d'être menée à
Home en triomphe, elle se fit piquer le sein par un
aspic , et mourut âgée de 3g ans, l'an 3o avant J. C.

On raconte que Cléopâtre , après s'être parée de ses
vêtemens royaux, et s'être placée sur son lit de mort,
expira subitement et sans convulsion , par la subtilité
du poison de l'aspic. L'auteur du tableau dont nous
offrons ici la simple pensée, le C. Regnault, a choisi ce
dernier moment. Charmion et Iras, celles des femmes
de Cléopâtre qui lui étaient le plus attachées, ne peu-
vent survivre a leur maîtresse : l'une a déjà succombé à
sa douleur , l'autre est expirante.

Cette peinture fut exposée l'année dernière avec la
tableau d'Alceste et celui des trois Grâces, dans l'ate-
lier de l'artiste, au Louvre. On y retrouve le dessin pur
€t la touche facile de ce maître.
loading ...