Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 1.1800 [1801] [Cigognara Nr. 3401-1]

Seite: 137
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1801/0221
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C i37 )

Planche soixante-septième. — Plan et élévation de la
Bibliothèque nationale , projeté en Van 7, par Gisors
jeune, sur les constructions commencées pour la paroisse
de la Madeleine.

La nécessité de retirer la Bibliothèque nationale d'un
édifice où la dignité autant que la sûreté d'un établisse-
ment aussi précieux se trouvent compromises , donna
au C. Gisors l'idée d'employer à une destination nou-
velle des constructions pour lesquelles on avait déjà dé-
pensé en pure perte plusieurs millions. La nature de ces
constructions yleur immensité,leur isolement parfait lui
avaient semblé convenir pour l'emplacement de la Bi-
bliothèque. L'arrêté du gouvernement qui en ordonne
la translation au Louvre, ôte au C. Gisors l'espoir de
voir mettre son projet à exécution. Cependant il n'a
point à regretter d'avoir traité ce beau programme ,
puisqu'il lui a mérité un prix d'encouragement en l'an 8,

Description succincte du projet.

La division du plan est autant que possible assujettie
aux dispositions et proportions des constructions sur
lesquelles ce projet a été fait. Elle est aussi asservie à
des parties de fondations correspondantes à un projet
primitivement conçu pour la paroisse de la Madeleine.

Une immense galerie , de 80 mètres de longueur sur
14 mètres de largeur, et six vastes salles qui lui sont
conliguës , constituent principalement l'intérieur de la
Bibliothèque. Quatre étages d'armoires disposées en
amphithéâtre, garnissent les salles dans un développe-
ment de 1200 mètres , sur une hauteur réduite de 2 mè-
tres 45 centimètres. Quatre grands dépôts et deux salles
1. 35
loading ...