Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 1
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 1 )

Flanche première. — L'Assomption de la Vierge; tableau
de Rubens.

Cette superbe peinture , dont les objets sont de
grandeur naturelle, est une des plus considérables de
celles qui ont été recueillies en Flandre pour orner la
galerie du Musée ; le sujet est trop connu pour qu'il
soit utile d'en faire ici l'analyse. Ceux qui voient ce
tableau admirent son ensemble riche et pompeux;
l'intelligence merveilleuse avec laquelle l'artiste a su
grouper les différentes parties de sa composition, pro-
noncer les lignes caractéristiques , opposer les ombres
aux lumières, les tons chauds et vigoureux aux teintes
suaves et délicates ; avec quelle vérité il a varié les
attitudes, soutenu l'expression des personnages, et
sur-tout par quelle énergie, quelle fougue d'exécution
cette immense production semble l'ouvrage d'un seul
jour, ou plutôt avoir été jetée sur la toile par un mou-
vement spontanée du génie qui l'a conçue.

La première page de ce volume ne pouvait être em-
ployée plus dignement qu'à rappeler le souvenir de ce
peintre célèbre à qui il n'a manqué qu'un dessin plus
élégant dans les proportions, plus fin, plus correct dans
les détails et dans les extrémités, pour offrir lui seul
les qualités éminentes qui ont immortalisé les chefs de
toutes les écoles , j'ai presque dit pour surpasser tous
ceux qui ont honoré l'art de la peinture.

Pierre-Paul Rubens, originaire d'Anvers, où son
père exerçait une charge honorable dans la judicature,
naquit à Cologne, en 1577. Son éducation fut soignée;
loading ...