Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 7
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0031
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 7 )

Planche quatrième. — Hercule et Alceste ; par
Regnault.

Ce tableau fut exposé , il y a deux ans , avec ceux de
Cléopâtre et des trois Grâces, dans l'atelier du peintre ,
au Louvre, à l'époque où David offrait au public son
tableau des Sabines. Ces deux artistes donnèrent les
premiers, en France, l'exemple de ces expositions par-
tielles usitées en Angleterre , où tout amateur est
admis , moyennant une rétribution personnelle.

Chaque spectateur recevait, avec son billet d'entrée ,
un livret contenant l'explication du sujet.

On a cru devoir rappeler ici la notice du tableau -
d'Hercule et Alceste , telle qu'elle fut présentée par
l'artiste , et distribuée lors de l'exposition.

« Alceste était fille de Pélias et femme d'Admète ,'
roi des Thessaliens. Ce prince étant attaqué d'une ma-
ladie mortelle , Alceste interrogea l'oracle sur le destin
de son époux; il répondit que le roi mourrait, à moins
qu'une victime volontaire ne consentît à mourir en sa
place. Personne ne s'étant offert, Alceste se dévoue ,
obéit à l'oracle et accomplit le sacrifice.

« Hercule arriva dans la Thessalie, le jour même de
la mort d'Alceste. Uni depuis long-temps avec Admète
par les liens de l'hospitalité , et touché de sa douleur
profonde, il résolut de rendre à son amour cette épouse
vertueuse , et descendit aux enfers, d'où il arracha
Alceste malgré Pluton.

«J'ai choisi le moment où Alceste n'étant déjà plus
loading ...