Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 35
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55 )

Planche dix-huitième. — Batailles des Pyramides et
' d'Abouhir ■ sujets de médailles : par Dupré, Graveur-
- général des monnaies de France.

Le gouvernement avait demandé au cit. Dupré deux
sujets de médailles relatives aux batailles des Pyramides
et d'Aboukir. Cet artiste estimable, qui, en différentes
occasions, a donné la preuve d'un talent distingué ,
composa les deux médailles suivantes : elles n'ont point
eu leur exécution. Quels qu'en soient les motifs, nous
croyons faire plaisir aux amateurs et rendre un juste
hommage à l'artiste, en publiant, l'idée ingénieuse dé
deux ouvrages qui n'eussent fait qu'ajouter à sa répu-
tation.

PREMIER SUJET.
Bataille d'Aboukir.
La Yictoire, foulant aux pieds les dépouilles des Turcs
vaincus à Aboukir, tient d'une main une palme, et pose
de l'autre une couronne de laurier sur la tête du vain-
queur. Celui-ci a le casque en tète et les épaules cou-
vertes d'un manteau drapé à la manière des anciens.
L'action se passe au bord de la mer, sur laquelle on
apperçoit quelques vaisseaux. Sur une rive éloignée
se voit le fort d'Aboukir.

L'exergue indique l'objet, et porte la date du 7
thermidor an 7 républicain.

SECOND SUJET.
Bataille des Pyramides.
Le vainqueur de l'Egypte, vêtu d'un simple manteau
à l'antique, et coëffé d'un casque surmonté du coq,
emblème de la France, tient d'une main une épée, et
de l'autre la statue de laLiberté,qu'il présente à l'Egypte.
Celte contrée, sous la figure d'une femme demi-nue,
loading ...