Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0076
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 'l )

Planche dix-neuvième.—Le Benedicite ; Tableau de la
galerie du Musée ; par Charles Lebrun.

Ce tableau désigné dans le Catalogue du Musée, sous
le titre de Benedicite, représente ( selon la notice ) Jésus
au moment de prendre un repas frugalt debout et Jes
mains jointes, disant son Benedicite , que la Vierge et
saint Joseph luifcnt répéter.

Quellè que soit la tradition qui a pu motiver la notice
du Catalogue, tradition que nous ne nous permettrons
d'appuyer ni de contredire, nous pensons que l'intention
de l'artiste dans la disposition de ce sujet, est l'objet le
moins important pour l'amateur.

Les figures de ce joli tableau ont environ deux pieds
et demi de proportion. Le dessin en est correct, le
coloris suave, l'effet harmonieux.

Charles Lebrun, fils d'un sculpteur, naquit à Paris,
en 1618. Dès l'âge de trois ans il s'exerçait à dessiner, et
jk douze il avait fait le portrait de son aïeul. Le chance-
lier Séguier le fit entrer à l'école de Vouët, le plus célè-
bre maître de ce temps-là : il eut pour émules Mignard
et Bourdon, qu'il surpassa bientôt, et ne tarda pas à
devenir l'égal du maître. Son protecteur l'envoya à
Rome, pour se perfectionner. Pendant son séjour dans
cette patrie des beaux-arts, Lebrun puisa dans l'étude
de l'antique et des tableaux des chefs de l'école italienne,
ce goût noble et majestueux qui caractérise ses propres
ouvrages. De retour à Paris, il fu t présenté à Louis XIV
et aux ministres : tous l'occupèrent et le récompensè-
rent à l'envi. Le î-oi l'anoblit, le fit chevalier de l'ordre
de S .-Michel, lui accorda des armoiries avec son portrait
enrichi de diamans, le combla de bienfaits et l'accueillit
toujours comme un grand homme. On disait un jour
devant ce monarque, que les beaux tableaux semblaient
le devenir d'avantage après la mort de l'artiste. Quoi

r
loading ...