Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 40
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0080
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 4o )

Pénélope. Lorsqu'Ulysse vint à Sparte rechercher sa
fille, et qu'il l'eut obtenue, après l'avoir disputée dans
les jeux publics à plusieurs princes de la Grèce, ce
tendre père, ne pouvant se résoudre à se séparer d'elle,
conjura, mais en vain, Ulysse de fixer sa demeuré à
Sparte. Le roi d'Ithaque pai-tit avec son épouse. Icarius
monta sur son char, les atteignit, revit encore sa chère
fille, et redoubla ses instances pour fléchir Ulysse.
Celui-ci laissa à Pénélope le choix de rester avec sou
père ou de suivre son époux : elle rougit, ne répondit
rien; mais baissant modestement les yeux, elle se couvrit
de son voile, Icarius n'insista plus, il la laissa partir, et
£t élever en cet endroit un autel à la Pudeur.
loading ...