Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 55
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0103
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 53 )

Planche vingt-huitième. —Le Repos en Egypte ; Tableau
de la Galerie du Musée .-par le Corrège.

Ce tableau, connu sous le nom de la Vierge à
l'Écuelle parce que la Vierge lient une espèce d'écuelle
ou de tasse à la main, représente le Repos en Egypte. La
mère de Jésus est assise sur un rocher. Son fils est auprès
d'elle, et reçoit, des mains de Joseph, les fruits d'un
palmier. Plusieurs anges forment le cortège de la Sainte-
Famille. Ces beaux enfans se jouent gracieusemen t sur
un nuage, et semblent réunir leurs efforts pour abaisser
les branches de l'arbre. Sur le dernier plan, on apper-
çoit un ange occupé à retenir l'âne qui a porté Jésus et
Marie dans le désert.

Ce tableau, d'un grand fini et de la belle manière du
Corrège, est peint sur bois. Les figures sont de gran-
deur naturelle. Il le fit pour orner l'autel d'une cha-
pelle dans l'église des pères Ruchetti, à Parme. Il est
bien conservé.

Sur quelques ouvrages du Corrège.

En 1648, après la prise de la ville de Prague par
le comte de Koningsmark, général Suédois, Gustave-
Adolphe fit transporter à Stockolm deux superbes ta-
bleaux du Corrège, une Léda et une Diane ; Mais, après
la mort de ce roi, ces deux peintures restèrent, avec
plusieurs autres , dans l'oubli, pendant la minorité de
la reine Christine. On les trouva, long-temps après,
servant de volets aux fenêtres d'une écurie. On les
remit dans le meilleur état possible, etlarein,e, qui
loading ...