Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 68
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0122
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(68)

'Ses tableaux , ainsi que ses dessins', sont extrêmement
rares. Ils sont plus chers que ceux même de Raphaël i
(mais on n'y trouve ni la même correction , ni les mêmes
ordonnances , ni des pensées aussi élevées.

On ne connaît aucun disciple du Schidone.

Le Cavalier Marin fut cinq ans à obtenir un seul ou-
vrage de sa main. Ce poète rapporte dans une de ses
lettres , que tous les connaisseurs prirent ce morceau
pour être de Parmesan ou du Corrège. Ç=uel éloge pour
le Schidone de disputer avec de tels maîtres ! Ses dessins
sont pleins de feu et du plus grand goût. lia fait plu-
sieurs portraits fort estimés , entre autres une suite des
princes de la maison de Modène.
loading ...