Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0160
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 93 )

Planche quarante-septième.—ha Circoncision de Jésus-
Christ; Tableau de la Galerie du Musée : par le Guerchin;
figures de grandeur naturelle.

La loi des Juifs ordonnait la circoncision; le fils du
législateur s'y est soumis. Sa mère l'a porté dans le
temple, e l'a remis entre les mains du Pontife. Le
peintre a supposé que la douleur fait jeter des cris à
l'Enfant-Jésus, qui se retourne vers Marie en lui tendant
les bras.

■ La Vierge est accompagnée de Joseph son époux, et
d'un autre personnage. Trois jeunes acolytes et un vieil-
lard assistent le prêtre dans celte cérémonie. Leurs
habillemens, les accessoires en général, etl'arcliitecture
du temple paraissent peu conformes au costume. Cette
partie de l'artn'est pas celle qui forme le mériteprincipal
du Guerchin, que quelques articles précédens ont assez
fait connaître.

Suite de l'article de Guillaume Tell. ( Voyez la pag. go. )

L'actiondeGuillaumeTellestdu i8novembre 1007.
Elle fut le signal d'une révolution préparée dans les trois
cantons d'Uri, de Schwitz et d'Underwald, le 17 sep-
tembre précédent, par trois hommes déterminés à tout
entreprendre pour le salut de la patrie, Walther Furst,
Werner de Stuffach et Arnold de Melchtall.

Guillaume Tell fut maire de Burghen, lieu de sa nais-
sance. Par la donation qu'il fit à l'église de ce bourg, il
paraît qu'il était d'une famille distinguée et aisée; mais
il n'es t pas prouvé qu'il descendît d'une famille noble de
ce pays.
loading ...