Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0166
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 97 )

Planche quarante - neuvième. — S. Michel terrassant le
Diable ; Tableau de la Galerie du Musée : par Raphaët
d'Urbin.

Ce tableau que Raphaël peignit à Rome pour l'envoyer
au roi François Ier, représente l'archange Michel terras-
sant le chef de l'empire infernal.

On sait qu'alors il se donna une grande bataille dans
le ciel. Michel et ses anges combattaient contre le Dra-
gon; et le Dragon avec ses anges combattaient contre
lui; mais ceux-ci furent les plus faibles, et leur chef,
ce Dragon, cet ancien serpent, qui est appelé le Diable
ou Satan, fut précipité en terre, et ses anges avec lui.

Voici à-peu-près ce que l'on peut raconter du sujet
de cette peinture, dont l'idée, extraite de l'Ecriture-
Sainte, ne doit être considérée sans doute que comme
une allégorie : la Vertu foudroyant les Vices , etc.

Au surplus, l'archange Michel eut une autrefois une
vive contestation avec Satan,touchant le corps de Moyse;
et comme l'on nevoit dans le tableau dont nous donnons
ici l'esquisse que deux seules figures, et que le bon et le
mauvais ange ne sont poin t accompagnés de leur milice,
il serait possible que le peintre eût choisi ce moment, et
supposé que Michel, après avoir inutilement disputé
contre son opiniâtre adversaire , saisit sa lance redou-
table , et pousse au Diable un argument irrésistible.

A propos de S. Michel, nous demandons grâce pour
une courte digression. Un certain Lollard ou Lhollard,
Allemand, n'était pas de l'avis de tout le monde concer-
nant l'archange. Il enseigna, vers l'an 1315, que Lucifer
et les démons avaientété chassés du ciel injustement, et

2. 25
loading ...