Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 120
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0200
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 120 )

Erato, muse qui préside à la Poésie lyrique et ana-
créontique, est assez souvent représentée sous la forma
<l'une jeune nymphe vive et enjouée, couronnée de
myrte et de roses, et tenant de la main gauche une
lyre, et de la droite un archet : il est facile de la recon-
naître dans cette esquisse, quoique le peintre ait sub-
stitué à la lyre un autre instrument. On voit quelque-
fois auprès de cette muse, un amour avec des ailes, un
arc et un flambeau allumé, ainsi que des tourterelles
qui se becquetent à ses pieds.

Polymnie, muse de la Réthorique ou de l'Eloquence»
préside à la Mémoire et à l'Histoire qui en dépend.
Elle est ordinairement couronnée de fleurs, vêtue d'une
draperie blanche, ayant la main droite en action, selon
la coutume de ceux qui haranguent, et tenant un sceptre
dans la gauche. Le Sueur s'est contenté de la repré-
senter dans ce tableau assise près de ses compagnes
et appuyée sur des*livres, et il a montré dans cette
composition l'excellence de son jugement: non-seule-
ment il ne pouvait pas réunir d'une manière plus
agréable ces jeunes divinités, qu'il suppose goûter en-
semble le charme de leurs occupations délicieuses;
mais il ne devait pas les peindre en groupe de la même
manière qu'on a coutume de les représenter isolées, il
n'y aurait pas eu unité d'action.

Les figures de ce tableau sont de proportion petite
nature.
loading ...