Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 118
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( "8 )

Pourrions - nous citer le nom de Mengs , sans rappeler
celui du savant et judicieux amateur , M. le chevalier
d'Azara , auteur d'excellens Mémoires sur la vie et sur
les œuvres de cet artiste, dont il fut l'ami , et dont il s'est
rendu en quelque sorte le collaborateur? Le livre de
Mengs, traité méthodique, également utile aux gens de
goût et aux artistes , a reçu sa plus grande lumière, non-
seulement de l'ordre que M. le chevalier d'Azara a mis
dans les pièces éparses du manuscrit de l'auteur , mais
encore du grand nombre d'observations , de notes cl d'ad-
ditions dont cet ingénieux amateur a enrichi ce volume.

Nous avons remarqué avec un extrême regret que le
Musée central ne possède aucun tableau de Mengs ; et que
par celte raison, nous ne pourrons, d'ici à quelque temps,
offrir à nos souscripteurs un témoignage du talent de cet
homme célèbre. Nous disons d'ici à quelque temps, parce
qu'aussitôt que nous aurons terminé la collection des
tableaux d'histoire que renferme le Musée central, et
celles des sculptures delà galerie des antiques (cette époque
n'est pas fort éloignée*), la continuation de notre recueil
sera consacrée aux meilleures productions des artistes
modernes, soit français, soit étrangers, ainsi qu'aux
antiquités ou autres monumens inédits des diverses col-
lections nationales.

* Le catalogue de la galerie <le peinture comprend nj5 articles,
au nombre desquels il n'y a gnèie que 400 tableaux de sujets histo-
riques susceptibles d'être vus avec intérêt dans nos Annales ; et nous
en avons publié 46 dans les 72 planches de ce second volume , résul-
tat d'un semestre.

La galerie des antiques contient i"4 objets. Notre premier volume
seul en a offert 3t.

Cetle observation a pour but de donner nue idée de la célérité
de notre travail , et de rassurer quelques personnes qui ne l'ont pas
trouvé assez expéditif. Quelle serait donc leur impatience,si, réglant
nos livraisons sur le plan de quelques collections de cetle nature,
nous nous étions bornés à donner chaque année une douzaine de
•statues antiques ; enfin , si nous nous étions engagés à publier, indé-
ji •ndarnmenl des tableaux d'histoire, tous ceux dits de genre, pay-
saeeS", portraits , etc. productions agréables sous le rapport du co-
loris el iiu fini, mais dont la composition et le trait ne présenteraient
aucun intérêt pour l'amateur, aucune utilité pour le jeune aitiste?
11 est aisé de démontrer que la collection du Musée n'eût pas été
terminée ai ant dix-sept ou dix-huit ans.
loading ...