Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 121
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0208
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( Mï )

Planche soixante-troisième. ■— La fuite de Dédale et
Je are ; tableau de 20 pouces sur 16, par Lantlon.

DÉDALE, arrière petit-fils d'Erccthée, roi d'Athènes,
futdisciple de Mercure , et l'un des plus ingénieux, artistes
des temps héroïques de la Grèce. Il fut à-la-fois architecte
et sculpteur habile. Condamné à mort par l'Aréopage, pour
avoir fait périr son neveu , dont les succès avaient excité
sa jalousie, il se réfugia en Crète, à la cour de Minos ,
et construisit le labyrinthe. Il y fut par la suite renfermé
lui-même , pour avoir favorisé les amours impurs de
Pasiphaë. Alors il fabriqua des ailes qu'il attacha à ses
bras et à ceux, de son fils, et ils s'élevèrent dans les airs et
s'enfuirent. Mais Icare , oubliant les instructions dé son
père , s'approcha trop près du soleil, fit fondre ses ailes,
et tomba dans la mer Egée, où il se noya. Dédale aborda
en Sicile , d'autres disent eu Egypte , où il se mit sous la
protection du roi Cocalus, qui le trahit pour se soustraire
au ressentiment de Minos.

Le tableau de la fuite de Dédale et Icare, exposé au
salon de l'an 7, obtint, au concours , un prix de seconde
classe : il est placé dans l'appartement de M.me Bonaparte,
au Palais du premier Consul.

La Société des Amis des Arts en a fait exécuter la gra-
vure pour sa sixième série. ( Voyez les Nouvelles des
Arts , an 10 , page 36o. )

Observations.

Otide raconte que Dédale attacha des plumes à ses bras, avec
de la cire, etc. et l'auteur du tableau ne s'est pas conformé au réciî
tlu poëte. Pour prévenir le reproche <[ui pourrait în'ètre l'ait à ce
sujet, j'oserai un instant entretenir le lecteur de mon ouvrage,
et rapporlerunc lettre qui, lors de l'exposition au salon, fut insérée
dans le Journal des Arts ( a5 vendémiaire an 8 ). J'y joindrai la
réponse qui fut publiée dans le numéro suivant, et je prie le lecteur
de penser que si je me permets cette citation, ce n'est pas parce
qu'elle m'est personnelle , mais parce qu'elle a un rapport direct
avec les principes des arts d'imitation.

2. 3a
loading ...