Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.1802 [Cigognara Nr. 3401-2]

Seite: 139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802/0229
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( l59 )

Planche soixante-dixième. —Pâris et Hélène ;~ Tableau
de David : figures de proportion demi-nature.

Pams , fils de Priam, roi de Troie, et d'Hécube, fut
aussi nommé Alexandre ; ce nom lui fut donné parce
qu'étant robuste et agile il donnait la chasse aux bri-
gands. Hécube , étant grosse de lui, songea qu'elle por-
tait dans son sein un flambeau qui devait embraser la
ville de Troie. Les devins la confirmèrent dans ces pres-
sentimens, et Pâris , aussitôt après sa naissance, fut re-
mis , par l'ordre de Priam, à un de ses officiers , pour
le faire périr ; mais Hécube, plus tendre , trouva le
moyen de le dérober, et le confia à un berger du mont
Ida. Devenu grand, ce jeune pasteur se distingua bar
les grâces de son esprit et de sa figure, fut aimé de la
nymphe (Enone, et l'épousa. Nommé par Jupiter pour
donner le prix de la beauté à l'une des trois déesses , il
accorda la pomme à Vénus, et s'attira la haine de Junon
«t de Minerve; elles jurèrent de s'en venger, et travail-
lèrent de concert à la ruine des Troyens.

Pâris se rendit à la cour de son père sans se faire
connaître ; il combattit contre ses propres frères, et les
vainquit dans les jeux funèbres qu'on célébrait alors.
Hector voulut le tuer, mais Pâris ayant montré les
langes clans lesquels il avait été exposé , fut reconnu
de Priam , qui le reçut avec joie j il oublia la menace
de l'oracle, parce que le temps prescrit était expiré,
et il emmena son fils dans son palais ; il l'envoya ensuite
en Grèce, où Pâris devint amoureux d'Hélène, femme
du roi Ménélas, et l'enleva. Cette violation des droits
les plus sacrés souleva toute la Grèce contre les
Troyens , dont la ville fut incendiée. Cette guerre fa-
meuse dura dix ans. Le ravisseur d'Hélène combattit
avec courage. Il osa attaquer Ménélas lui-même; il
blessa Diomède, Machaon, Antilochus, Palamède, et
tua Achille.

Selon le témoignage du Phrygien Darès , qui dit
l'avoir vu, Pâris était doué d'un extérieur gracieux; il
avait le teint blanc, de beaux yeux, la voix douce et
la taille belle. Si , dans les discours qu'Homère fait
tenir à Hector, frère de ce prince, et aux capitaines

i
loading ...