Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 11
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
V « )

Planche deuxième. — Troi^ Statues de la Salle des
Fiomuins, au Musée des Antiques.

La première représente une Dame Romaine, ou Ma-
trone. Son manteau, dont une partie lui couvre la tête t
descend ensuite au-dessous des genoux. L'a tunique descend
jusqu'à terre. Les draperies sont d'un bon goût , et exé-
cutées avec finesse. La tête offre incontestablement un
portrait, et la forme de la coiffure pourrait faire penser
que cet ouvrage est d'une époque postérieure à celle où
la. sculpture fleurit avec plus d'avantage souS le règne
des Césars.

Cette statue de grande proportion et en marbre grec,
fut trouvée vers le milieu du siècle dernier, àBengam ,
dans le golphe de.Sydra, à l'orient de Tripoli ; elle fut
transportée en France et placée dans la galerie de Versailles
d'où elle a été tirée pour passer au Musée central. On
connaît peu d'antiques aussi bien conservées que celle-ci.

La deuxième figure est celle de Melpouiène, muse de
la tragédie; par une singularité remarquable, elle est
vêtue de deux tuniques sans manches ; l'une , plus courte,
est celle de dessus ; l'autre est si longue, que, quoique
retroussée de manière à couvrir la ceinture qui la serre
au - dessous du sein , elle descend jusqu'aux pieds : le
manteau jelé en arrière, enveloppe l'épaule et le bras
gauche.

Cette statue est en marbre de Paros ; la tête antique a
élé rapportée, et n'offre aucun caractère distinctif. Les
loading ...