Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 12
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0023
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
I 12 )

ïtaains Sont modernes , et portent le volume et le masque ;
attributs de la muse tragique. Ce masque a néanmoins le
caractère comique , et semblerait plutôt appartenir à
Thalie. On ignore d'où cette figure a été tirée.

La troisième est une prêtresse d'Isis, dite la vestale du
Capitole. Ses mains recouvertes d'un voile, soutiennent
un vase,; c'est sans doute celui de l'eau mystérieuse qu'on
portait dans les pompes de la déesse, cérémonies qui, à
l'époque du deuxième siècle, étaient célébrées dans tout
l'Empire romain.

Cette statue , en marbre de Paros , se voyait autrefois à
la. villa d'Esté, à Tivolij BenoîtXIV la fit transporter
au Musée du Capitole. La tête est rapportée, mais elle
est antique.

Ces deux dernières figures sont l'une et l'autre d'une
proportion un peu au-dessus de nature.
loading ...