Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 26 )

dans les bras d'un vieillard. Autour de lui sont étendues
plusieurs victimes qui ont déjà succombé à cette calamité.
' Cet ouvrage, dont la composition est aussi énergique
que le sujet en est touchant, a été exécuté d'une propor-
tion plus grande que nature : on le regarde comme le
chef-d'œuvre de Doyen.

Cet artiste, professeur de l'Académie Royale de Pein-
ture et Sculpture , quitta la France en 1791. II y avait été
invité, par l'impératrice de Piussie, qui loi confia la direc-
tion de soft Académie des Beaux - Arts. Depuis quelques
années cette place a été accordée à un peintre Russe. Ori
présume que la santé de l'artiste Français , âgé de près de
^5 ans, a pu seul motiver la privation de cet emploi
honorable. Doyen a néanmoins conservé son logement et
xme pension de la cour. Nous ignorons s'il a produit à
Saint-Pétersbourg quelques ouvrages dignes de la répu-
tation qui l'y avait fait appeler.
loading ...