Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( % )

Planche quinzième. —Saint Georges combattant un
Dragon ; Tableau de la Galerie du Musée , par,
Raphaël.

Ce tableau, qui n'a que quelques pouces de propor-
tion, est de la première manière de l'Artiste j il le pei-
gnit pour Henri VIII, roi d'Angleterre : on sait que saint
Georges est le patron de ee pays; au reste , son histoire
est peu connue.

Il y a un peu de sécheresse, mais beaucoup de finesse
et de pureté dans ee petit tableau. Raphaël en a soigné
tous les détails , comme il l'a toujours fait, même dans
les compositions les plus considérables.

Anecdotes.

Francesco Francia, Peintre Bolonais, étonné de tout ce-
que la renommée publiait à la louange de Raphaëlr éprou-
vait un violent désir de voir quelques ouvrages d'un artiste
aussi célèbre; mais son grand âge l'empêchant de faire
le voyage de Rome, il prit le parti d'écrire à Raphaël ,
pour lui témoigner combien il avait d'estime pour sa
personne et pour ses talens, d'après tout ce que l'on,
publiait à son avantage. Ces deux artistes se donnèrent
réciproquement des marques de considération, et il se
forma entre eux un commerce de lettres. Dans ces cir-
constances, B.aphaè'1 acheva sou fameux tableau de Saintes-
Cécile, destiné pour une église de Bologne, et l'envoya à
son ami Francesco, en le priant de le mettre en place ,.et.
loading ...