Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 41
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0067
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 4* )

Planche dix-septième.-Le Martjre de saint Pierre 9

Evëque d'Alexandrie ; Tableau du Musée , par
le Titien.

Saint Pierre d'Alexandrie fut placé sur le siège
ëpiscopal de cette ville , l'an 3oo, après la mort de
Théonas , et regardé comme un des prélats les plus
illustres de son temps, non-seulement par sa doctrine ç
mais encore par la pureté et l'austérité de ses mœurs. Il
gouverna son église avec une sainteté éminente , et
montra autant de courage que de prudence pendant la
violente persécution de Dioclétien et de ses successeurs.
Obligé de se cacher pour se soustraire au danger, il fut
néanmoins surpris" et arrêté sous le règne de Galère
Maximien; mais il recouvra peu de temps après sa liberté.
Enfin Maximin Daïa , César d'Orient, fit arrêter le saint
évéque à Alexandrie, et le condamna à mort sans observer
aucune formalité. Les prêtres Fauste , Dion et Ammonius
furent décapités avec leur pasteur.

Tel est le sujet de ce tableau , le plus considérable et peut-v
être le plus beau qu'ait produit le Titien. On voit le
malheureux évéque renversé par le bourreau : celui-ci est
prêt à lui plonger son épée dans le sein. Le troisième per-
sonnage est sans doute l'un des trois prêtres que l'on
vient de citer. Deux anges descendent de la voûte céleste £
et apportent, à saint Pierre la palme du martyre.

Ce tableau a environ dix-huit pieds de hauteur; les
figures , un peu plus grandes que nature , ont beaucoup
de mouvement et d'expression. Le coloris est vigoureux
et fier , et le paysage d'une touche admirable. Cette pein-
ture , qui fait partie de celles que l'on a recueillies en-
Italie , avait été exécutée sur bois; elle en a été enlevée
loading ...