Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 65
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0103
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
- ( H )

t.: -- ■ ■ ■

Planche vijigl-neuvièmc. -Les Forces; tableau sur

émail, attribué à Jean Cousin.

LA singularité de ce morceau curieux et fort peu connu,
lui a fait donner place dans ce recueil. Il est généralement
attribué à Jean Cousin, du moins pour la composi-
tion ; et si nous n'osons garantir qu'il soit exécuté de ce
maître , au moins est-il reconnu que celte pièce, recher-
chée pour l'originalité et le genre de son exécution, n'est
pas d'une époque postérieure à celle où il vivait.

Ce tableau a quinze pouces de hauteur sur onze pouces
de largeur : il est extrait du cabinet du citoyen Cambi-y ,
amateur distingué, et représente une espèce de gymnas-
tique connue en Italie par le nom de Forze .• ces sortes:
de jeux s'exécutent à Venise. Les six figures qui forment
cette composition sont remarquables par la hardiesse et
la souplesse des attitudes. Si le dessin n'en est pas abso-
lument correct, au moins a-t-il un certain grandiose, et
cette sorte d'élégance qui le rapproche de l'Ecole Floren-
tine; ce goût se fait sentir dans la plupart des compo-
sitions de Jean Cousin. Le fond du tableau est d'une
seule teinte noire , les figures tracées avec hardiesse et
faiblement coloriées : le peu de richesse et de variété dans
îe ton des ombres et des lumières , annonce que Vjnci de
peindre en émail était alors bien éloigné de la-perfection
où l'ont -porté depuis Petitot et quelques Artistes mo-
dernes.

On peut regarder Jean Cousin comme le premier peintre
Français , que l'on puisse dignement inscrire dans les
Annales des Beaux-Arts. Il naquit à Soucy, près Sens ; on.
ignore en quelle année, mais on sait qu'il vivait en 1589.
Il se jitune grande réputation sous les règnes de Henri I.tr,
loading ...