Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 81
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(8i )

Planche trente-septième. — S. Jean baptisant sur les
bords du Jourdain. Tableau de la galerie du Musée;
par N. Poussin.

L'an 29 de J. C., S. Jean commença à prêcher la pé-
nitence sur les bords du Jourdain, et baptisa tous ceux qui
vinrent à lui. Ce tableau le représente entouré de nom-
breux néophytes, de tout âge et de tout sexe, accou-
rus de toutes parts pour recevoir le baptême.

Le peintre a donné à cette belle composition le ca-
ractère de gravité et l'aspect silencieux qui convient
au sujet. Les attitudes sont simples et liaturelles ; les
figures groupées sans affectation ; un sentiment de can-
deur et de résignation semble animer ces nouveaux
disciples du précurseur du messie.

Plus occupé de l'ensemble de son tableau et de Vcx-
pression des personnages, que de la finesse des détails,
l'artiste a pu les négliger; ils sont largement exécutés,
ainsi que le paysage qui est d'un très-beau style.

Ce tableau, peint sur toile, a deux pieds onze pouces
de haut, sur trois pieds sept pouces et demi de large.
Le Poussin le fit pour le cavalier Del Pozzo qui était
alors en grande considération à la cour de Rome, non-
seulement par son crédit auprès du cardinal Barbeiin ,
mais encore par la connaissance qu'il avait des belles-
lettres , par son amour pour les beaux-arts, et par son,
empressement à servir toutes les personnes de mérite.
Le Poussin fut un de ceux qu'il considéra le plus ; il
employa tous les moyens de le faire connaître, et de
lui procurer des travaux importants.

Pour reconnaître les bons offices et les témoignages
d'affection de son protecteur, Le Poussin était toujours
loading ...