Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0151
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 97 )

} - - __._-.. ■ ,—,

Planche quarante - cinquième.—Le Passage du Gra~
nique. Tableau de Lebrun.

Alexandre - le-Grand , après avoir rendu de
grands honneurs à la mémoire d'Achille, et fait célé-
brer des jeux autour de son tombeau , partit d'Ilion ,
et vint joindre son armée qui était campée à Arisbe,
traversa Percote, le fleuve Praxie , Hermote , Colone ,
et arriva en ordre de bataille sur les bords dû Gra-
nique.

La cavalerie persanne qui éfait fort nombreuse bor-
dait le rivage opposé, et s'étendait sur une grande
ligne, pour occuper le passage dans toute sa iargeur.

Parméniort et plusieurs autres capitaines conseillèrent
à Alexandre de camper dans cet endroit, de laisser
aux (roupes le temps de se reposer , et de passer la
rivière le lendemain matin, avant le jour, parce qu'a-
lors les ennemis seraient moins en état de l'en empê-
cher; ils lui remontrèrent que la rivière était profonde
et les bords escarpés ; que cette entreprise était pé-
rilleuse, et que si elle n'avait pas de succès, il risquait
beaucoup pour l'avenir. Ces raisons ne firent aucune
impression sur l'esprit d'Alexandre. 11 répondit qu'il
rougirait de honfe si j après avoir passé l'Hélespont,
il s'arrêtait devant un ruisseau ; c'est ainsi que par
mépris il appelait le Granique.

Alexandre s'étànt fait amener son cheval , ordonna
à ses principaux officiers de le suivre. Il commandait
la droite , et Parménion la gauche ; il fît d'abord en-
trer dans la rivière un gros détachement , puis il fît
avancer l'aile gauche. Pour lui, menant l'aile droite ,
3. 33
loading ...