Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 98
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
il se jeta dans le fleuve, suivi du reste de ses troupes
au son des trompettes et des acclamations de toute
l'aimée. Après avoir surmonté la rapidité de la rivière,
et renversé tous les obstacles qui l'attendaient à l'au-
tre bord, il repoussa l'ennemi, gagna le champ de
bataille; et, ranimant ses soldats par sa présence,
remporta une des plus honorables victoires dont ce
conquérant ait laissé le souvenir à la postérité.

Le tableau du Passage du Graniquc est peint sur
toile, il a 16 pieds de haut, sur trente pieds de large.
Il fut commandé par Louis XIV, pour orner la gale-
rie d'Apollon , au Louvre. L'action est représentée
avec vigueur, les mouvements sont nobles et animés,
le dessin d'un grand caractère , lès groupes distribués
avec art; le désordre d'un combat bien exprimé, mais
sans confusion ni incertitude; Alexandre conserve au
milieu du danger, le calme d'un héros accoutumé à
vaincre.

Cette belle peinture où le costume est exactement
observé, mérite assez rare à l'époque où Lebrun vi-
vait , ne laisserait rien à désirer, si les figures n'of-
fraient pas un peu de rondeur, et si la touche avait
toute la fermeté qu'on a lieu d'attendre d'un peintre
aussi énergique.
loading ...