Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 112
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C w )

au nombre des protecteurs de Rubens. Il le créa che-
valier de l'ordre de la Jarretière, ei lui ceignit, en
plein parlement , sa propre épée. 11 ajouta à ce don
précieux celui d'un diamant qu'il portait à son doigt,
et un cordon de pierreries. Lorsque ces honneurs
furent rendus à Rubens par ce monarque, il était à
sa cour avec le titre d'envoyé de Philippe IV, roi
d'Espagne.

A son retour dans ce pays , le titre de gentilhomme
ordinaire du roi, et l'emploi de secrétaiie du conseil
d'état dans les Pays-Bas furent la récompense de ses
talents et de ses services.
loading ...