Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 117
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0181
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i>7 )■

Planche cinquante-cinquième. —Armide enlève Renaud
endormi ; Tableau du Poussin,

Armide , par ses enchantemens, avait plongé dans un
profond sommeil Renaud, son plus redoutable ennemi.
Elle allait exercer sur lui sa vengeance; les charmes dix
jeune guerrier triomphent en un instant de sa haine,
et l'ennemie cruelle n'est plus qu'une tendre amante.

«Par son art puissant, elle forme de douces,mais
» d'indissolubles chaînes avec les lys et les roses quî
» fleurissaient dans ces beaux lieux. Elle entoure de
» ces liens le col, les bras et les jambes du héros. Cer-
» taine de l'avoir désormais en sa puissance , elle le l'ai t
v transporter sur un char, et fend rapidement les airs »,

Tel est le sens des beaux vers dû Tasse (Gierus. lib.
canto XIV ) ; telle est la scène gracieuse que le Poussin
a transmise sur la toile. Ce peintre si sévèré, si pathé-
tique dans la plupart de ses autres compositions , s'est
ici pénétré de toute la mollesse de son sujet(nous emprun-
tons l'expression dont Use sert lui-même en parlant de
ce tableau) *.

Armide soutient .doucement la tête de Renaud. De
petits amours l'aident à porter ce précieux fardeau.
Près du groupe principal, on voit un fleuve et, deux
ïiayades. Le paysage est aussi riant que convenable au
sujet, et aussi riche qu'on pouvait l'attendre du Poussin,

Particularités sur le Poussin.

Ce grand peintre avait habité pendant plusieurs
années l'Italie, cette terre classique des beaux-arts,

* Ployez Fe'libien , 8e En [retien sur les Vies et les Ouvrage*
tles Peintres, art. Poussin, 2e vol, pag. 3s8.

3. 3i8
loading ...