Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 3.1802 [Cigognara Nr. 3401-3]

Seite: 126
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1802a/0194
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 126 >.

porta, lorsqu'il entreprit les Batailles d'Alexandre, à
faire dessiner à Alep des chevaux de Perse. Il suffit
de considérer ces batailles avec attention pour s'aper-
cevoir qu'effectivement ces clievaux ont un autre ca-
ractère que ceux des Macédoniens. Ils sont plus minces
et d'une forme plus élégante.

Ce désir qu'avait le Brun de se conformer rigoureu-
sement au costume, le fit tomber dans une étrange
erreur. Il voulut se procurer la figure d'Alexandre, et
on lui remit, dit-on, une médaille antique de Minerve,
au revers de laquelle on lisait le nom du conquérant.
Le Brun copia ses traits dans son tableau de la famille
de Darius, et donna ainsi à son héros une physionomie
de femme. Mais , quand on lui eut fait connaître cette
méprise, de nouvelles recherches le mirent à portée
de la réparer ; et l'on présume que l'Entrée dans Baby-
lône offre le véritable portrait du roi de Macédoine.,
loading ...